Bilan exceptionnel de l'exposition Ai Weiwei au mcb-a

Succès public et critique, l'exposition "Ai Weiwei. D'ailleurs c'est toujours les autres" a fermé ses portes ce dimanche en totalisant 106 497 visiteuses et visiteurs. A l'invitation du Musée cantonal des Beaux- Arts de Lausanne et en quatre mois, ils ont pu découvrir les 40 oeuvres de l'artiste chinois disséminées dans chacune des institutions du Palais de Rumine. Ce public exceptionnellement nombreux a montré son enthousiasme, et les médias suisses et européens ont salué la singularité de l'exposition.

Bilan en tous points exceptionnel, l'exposition "Ai Weiwei. D'ailleurs c'est toujours les autres" a enregistré la plus grande fréquentation du mcb-a à ce jour, toutes expositions temporaires confondues. L'engouement du public est souligné par le grand succès dont ont bénéficié toutes les formes d'accompagnement (guide des salles gratuit en 3 langues, visites commentées publiques, conférences et activités), ou par le partage d'impressions sur les réseaux sociaux, entre autres.

Alors que le mcb-a ferme ses portes en vue de sa réouverture en 2019 sur le site de PLATEFORME 10, ses adieux au Palais de Rumine sont marqués par une collaboration inédite et fort appréciée avec chacune des institutions du bâtiment: les musées cantonaux de zoologie, d'archéologie et d'histoire, de géologie et monétaire, ainsi que la Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne. La conception de l'exposition, à la manière d'un jeu de piste menant de musée en musée, a permis un réel croisement des publics et ainsi le développement de la notoriété de chacune des institutions. Le catalogue de l'exposition constitue un témoignage pérenne de cette collaboration scientifique.¿Engagé dans la valorisation de la création contemporaine et des artistes vaudois, le mcb-a se félicite du fait qu'un si large public ait aussi bénéficié à l'exposition du lauréat du Prix Buchet 2017, présentée en parallèle: "Guillaume Pilet. BIOPIC".

Le succès de l'exposition, qui a accueilli souvent plus de 1500 personnes par jour, se traduit dans la diversité des publics: adultes et enfants, Lausannois, Vaudois ou touristes... Les visiteurs venus de Suisse alémanique et de l'étranger ont constitué une part importante de la fréquentation. Sur les 60 000 guides de visites distribués gratuitement aux visiteurs, la part des exemplaires en anglais et allemand s'élève respectivement à 23% et 20%.

Pour accueillir les 6421 élèves venus dans le cadre de 410 visites scolaires proposées gratuitement par le musée, et assurer plus d'une centaine de visites commentées publiques et privées en français, anglais, allemand et chinois, l'équipe de médiation culturelle (2 personnes) a été renforcée. 4 guides conférencières ont été mandatées pour répondre à cette demande hors norme.
En plus des activités en libre accès destinées au jeune public (dont une installation participative qui a, par son ampleur, dépassé toutes les attentes), la médiation culturelle a poursuivi le projet "Passeuses et Passeurs de culture" initié en 2014 avec Pro Senectute Vaud, et qui sera pérennisé. 805 personnes ont visité l'exposition grâce à ces seniors et jeunes adultes amateurs d'art, qui invitent et accompagnent au mcb-a des personnes de leur entourage dans le cadre de visites informelles.

L'exposition a par ailleurs bénéficié d'un grand intérêt de la presse: l'engouement pour l'artiste et le développement d'actions de communication spécifiques (organisation d'une conférence de presse en présence d'Ai Weiwei, interviews avec l'artiste, collaboration avec une agence de presse à l'international) ont permis au musée d'élargir son périmètre de visibilité médiatique, notamment en Suisse alémanique (SRF, NZZ, Der Bund, Luzerner Zeitung) et en France (France Inter, Télématin/France 2, L'Express, Paris Match).

L'exposition a finalement été pour le mcb-a l'occasion d'investir de nouveaux terrains: la création d'un profil Instagram et la constitution d'une communauté engagée, ou encore le développement d'une approche multimédia de la communication, grâce à une interview exclusive tournée dans l'atelier berlinois d'Ai Weiwei, et déclinée sur mesure pour les réseaux sociaux et le site mcba.ch.

Bilan exceptionnel du point de vue de la fréquentation, cette exposition a été un levier pour développer des expériences desquelles les équipes des musées peuvent tirer de nombreux enseignements pour l'avenir. Autant dans la perspective du regroupement du mcb-a, du Musée de l'Elysée et du mudac sur le site de PLATEFORME 10, que pour l'avenir du Palais de Rumine, ce bilan qualitatif et quantitatif est un encouragement tangible à poursuivre et à développer les collaborations entre plusieurs institutions.

Le mcb-a ferme aujourd'hui ses portes pour écrire une nouvelle page de son histoire: rendez-vous en 2019 dans son nouvel écrin architectural.
Le calendrier inaugural et la programmation du futur musée feront l'objet d'une communication aux médias dont la date sera annoncée prochainement.

Télécharger le communiqué de presse
Architecture Tournez votre écran pour voir la construction.
Maintenant
Maintenant
Maintenant
Maintenant
Maintenant