En ce moment...

Saison Surréalisme

Plateforme 10 célèbre les 100 ans du Surréalisme

 

En 2024, les trois musées de Plateforme 10, le MCBAPhoto Elysée et le mudac s’associent pour une saison surréaliste exceptionnelle. Du design, avec « Objets de désir. Surréalisme et design » et «Alchimie. Surréalisme et Art verrier », au mudac, à la photographie avec « Man Ray, libérer la photographie » à Photo Elysée et aux beaux-arts avec « Surréalisme. Le Grand Jeu » au MCBA. À découvrir jusqu’au 4 août 2024!

Open air Locarno Film Festival

Du 16 au 21 juillet 2024, découvrez l’Open air Locarno Film Festival à Plateforme 10. Voir plus

Saison Surréalisme

Découvrez la Saison Surréalisme grâce au billet 3 musées pour CHF 19.- seulement (au lieu de CHF 25.-).

Les expositions du moment

Sabine Weiss × Nathalie Boutté

22.06.2024 – 12.01.2025

À l’occasion du centenaire de la naissance de Sabine Weiss, Photo Elysée présente une exposition en hommage à la photographe décédée en 2021. Le musée dévoilera quelques trésors parmi les 200 000 négatifs et 7 000 planches-contact qui composent ce fonds reçu en 2017.  

Sabine Weiss est une figure majeure de la photographie humaniste, un courant qui naît en France après la seconde guerre mondiale. Tout au long de sa carrière, la photographe était animée par une curiosité insatiable envers autrui, que ce soit en France où elle s’est établie en 1946, ou lors de ses nombreux voyages à travers l’Europe, aux États-Unis et en Asie, où elle a continué de voyager jusqu’à la fin de sa vie. 

Photo Elysée possède l’une des plus grandes collections dédiées à la photographie dans le monde. Celle-ci couvre toute l’histoire du médium, de son invention au XIXe siècle aux technologies numériques. Au sein de Photo Elysée, Sabine Weiss rejoint d’autres noms de la photographie, tels René Burri, Leonard Freed, Henriette Grindat, Monique Jacot, Lehnert & Landrock ou Ella Maillart. 

Surréalisme. Le Grand Jeu

12.04 – 25.08.2024

Première exposition thématique consacrée au Surréalisme au MCBA depuis 1987, ce projet transhistorique interroge l’actualité sans précédent de ce mouvement majeur de l’histoire de l’art, qui, jeune centenaire, ne semble pas avoir pris une ride.

Regarder le glacier s’en aller

06.07 – 11.08.2024

Regarder le glacier s’en aller, vaste exposition d’art ouverte à tous les publics, se déploie en plein air et en intérieur dans toutes les régions de Suisse, de Lausanne aux Grisons et du Valais à Zurich.

Elle convoque des artistes du passé et du présent de toutes disciplines. Elle met en réseau et fédère de très nombreuses institutions partenaires réunies autour d’un thème fortement actuel, celui de la fonte des glaciers.

Cindy Sherman

29.03 – 04.08.2024

Constituée du dernier ensemble d’œuvres de Cindy Sherman, cette exposition présente une série de portraits improbables qui illustrent la transformation du moi. Le concept d’identité en tant que construction est un thème central qui traverse toute l’œuvre de Sherman ; dans cette série, l’artiste rend cette notion encore plus perceptible en assemblant des photographies des différentes parties de son propre visage en un ensemble d’images collées. Le résultat est une série de portraits totalement asymétriques – et donc apparemment déformés – dépeignant des personnages entièrement nouveaux qui prennent vie au cours du processus. 

« Je suis dégoûtée par la façon dont les gens se rendent beaux », déclarait Sherman lors d’une interview il y a près de quarante ans, « je suis beaucoup plus fascinée par l’autre côté ». À bien des égards, cette exposition est l’aboutissement de ce sentiment. Tirés d’une série de vingt-six « créatures flottantes », comme les appelle l’artiste, ces portraits défigurés et parfois disproportionnés incarnent l’œuvre la plus grotesque de Sherman à ce jour. Délibérément imprimé en grand format, Sherman confronte le spectateur à des détails habituellement jugés inesthétiques : rides, contorsions, maquillage mal appliqué. En attirant l’attention sur ces éléments si souvent lissés, Sherman sonde notre rapport à l'(in)attractivité et à la construction de soi. 

Née en 1954 dans le New Jersey, Cindy Sherman vit et travaille à New York. Elle a acquis une reconnaissance internationale avec sa série « Untitled Film Stills » (1977-1980) et, au cours des décennies qui ont suivi, elle a continué à examiner les thèmes liés à la représentation et à l’identité en se transformant et en se photographiant sous les traits de toute une série de personnages.

La collection

Exposition permanente

Voir ici ce qu’on ne voit pas ailleurs ! C’est dans cet esprit qu’a été conçu le parcours qui conduit les visiteuses et visiteurs à travers les salles d’exposition consacrées à la collection lausannoise

Man Ray

29.03 – 04.08.2024

« Etre totalement libéré de la peinture et de ses implications esthétiques », tel fut le premier but avoué de Man Ray qui débuta sa carrière en tant que peintre. La photographie constituait une des ouvertures importantes de l’art moderne. Elle suscitait alors une remise en question des notions de représentation. C’est dans les années 1920 et 1930 que le médium photographique s’imposa dans les avant-gardes et que Man Ray se fit rapidement remarquer par sa virtuosité. Portraitiste de studio, photographe de mode, mais aussi artiste expérimental ayant exploré les potentiels de la photographie avec les figures de son entourage, Man Ray apparaît comme une figure aux facettes multiples. Considéré comme l’un des artistes majeurs du XXe siècle, proche de Dada, puis du surréalisme, il photographie le cercle artistique présent à Paris dans l’entre-deux-guerres.

Réalisée à partir d’une collection privée, l’exposition explore les sociabilités multiples de l’artiste, tout en présentant certaines de ces œuvres les plus emblématiques. L’exposition comprend des portraits d’artistes, d’écrivains et d’intellectuels de son entourage, notamment d’André Breton, de Lee Miller, de Meret Oppenheim, de Marcel Duchamp, de Pablo Picasso, de Salvador Dalí, et de James Joyce parmi d’autres. En plus de présenter un éblouissant who’s who de l’avant-garde parisienne, les œuvres mettent également en évidence les innovations en matière de photographie que Man Ray a réalisées dans Paris dans les années 1920 et 1930.

Objets de désir

08.03 – 04.08.2024

Le mudac présente Objets de désir, une exposition du Vitra Design Museum.

Gina Proenza. Toi et ta bande Prix Culturel Manor Vaud 2024

24.05 – 01.09.2024

À l’occasion de l’attribution du Prix Culturel Manor Vaud, Gina Proenza investit l’Espace Projet pour une exposition inédite: elle y présente une oeuvre à plusieurs voix qui interroge les positionnements de celles et ceux qui prononcent ou reçoivent une sentence.

Olga Cafiero

22.06 – 29.09.2024

Olga Cafiero a reçu carte blanche pour explorer les collections du Naturéum. À travers ses séries photographiques, elle capture cette accumulation perpétuelle du temps. Elle joue sur les couleurs et la matière pour créer pour représenter chaque objet. En mettant en scène les spécimens de zoologie, de botanique et de géologie, elle ouvre de nouvelles perspectives sur les sciences naturelles.

Olga Cafiero investit l’espace Le Signal L de Plateforme 10 sur une proposition de Photo Elysée et du Naturéum.

Tamara Janes

22.06 – 29.09.2024

« Set and Setting » est la première exposition institutionnelle de l’artiste suisse Tamara Janes. Fascinée par la façon dont nous percevons, questionnons et modifions les images, l’artiste aborde avec humour la culture visuelle contemporaine en mêlant haute culture et culture populaire. En partant notamment de la très grande collection d’images se trouvant au sein de la New York Public Library de New York, elle organise, ajuste, recontextualise et modifie les images en fonction de ses préférences. La question de l’appropriation et ses conséquences juridiques sont au cœur de sa recherche artistique. Tamara Janes a été récompensée en 2023 du Prix suisse du design pour la série « Copyright Swap ». 

Prochains événements

Performance – A Journey on Moving Grounds

18.08.2024

Compagnie Antipode Danse TanzDirection artistique: Nicole Morel  Dans l’espace public, quatre performeuses et perfomeurs construisent une île faite de blocs géométriques de polystyrène blanc.

Compagnie Antipode (Nicole Morel)
14h00 - 14h40, 16h15 - 16h55
Esplanade
Quartier des arts, Lausanne, Plateforme 10 et ses 3 musées

Un quartier des arts à 2 pas de la gare CFF

Plateforme 10 accueille sur son site 3 musées cantonaux vaudois: le mudac, Photo Elysée et le MCBA, ainsi que les fondations Toms Pauli et Félix Vallotton.  Installé à deux pas de la gare de Lausanne, Plateforme 10 est aussi un authentique quartier lausannois avec sa vaste esplanade ainsi qu’avec les restaurants, terrasses, librairies-boutiques et arcades également établis sur le site.  

Lire plus
Evénements Plateforme 10 Lausanne