Voir en 3D

Sans titre

Not Vital

DETAILS

Not Vital
Sans titre, 2014
Papier fabriqué à la main au Bhoutan, 47.5 × 34 cm
Mudac

PARTAGER

Une collection d’œuvres sur papier constituée d’affiches, de dessins et d’estampes d’artistes, de graphistes et de designers est conservée au mudac. L’estampe de Not Vital, éditée par la Société suisse de gravure (SGG), dont le musée est membre depuis 2002, en fait partie.

Né en 1948 en Engadine, à Sent, Not Vital est un artiste au parcours au long cours. De la Suisse à la Chine, du Niger à New York en passant par l’Italie, il accumule les expériences et les rencontres. Chaque culture lui apporte des images et des formes qui seront autant de sources pour ses réalisations sculpturales, peintes et dessinées. Son travail s’articule autour d’un répertoire de formes et de symboles, empruntant au monde animal comme à l’architecture. Celle-ci demeure l’une des préoccupations les plus emblématiques de l’artiste.

Not Vital est notamment l’inventeur de ce qu’il nomme lui-même le « scarch », un art associant sculpture et architecture. Il débute cette pratique en 2000 à Agadez, au Niger, quand il décide d’acquérir un terrain sur lequel il construit en quelques semaines seulement une tour en terre, flanquée de trois escaliers pour regarder le coucher du soleil. D’autres maisons suivront sur cette propriété ainsi que tout autour du monde : sur une île du lac General Carrera située à la frontière entre l’Argentine et le Chili, sur l’île de Florès en Indonésie, aux Philippines, en Mongolie et dans le jardin de sa maison de Sent où trois cabanes ont été construites, comme une réminiscence de celles qu’il bâtissait enfant, lors de ses vacances estivales.

La matérialité des œuvres qu’il imagine est tout aussi importante que leur forme. Not Vital aime travailler le bronze et le marbre mais on trouve également l’or et l’argent, l’aluminium et l’acier, ainsi que le verre et le papier. L’estampe éditée par la SGG est ainsi à relier directement à la découverte par l’artiste des artisans papetiers du Bhoutan. La prouesse de l’artiste a été de figurer l’image d’une tour, en n’utilisant que la spécificité de ce papier fabriqué dans cette région, sans utiliser ni encre ni aucun autre marqueur. Par pression du papier, la silhouette élancée d’une tour, semblable à celle de sa sculpture Marble Tower (2009), se dessine en creux dans l’épaisseur du papier. Tel un filigrane, l’image se révèle en jouant de la lumière et chaque exemplaire est unique, la pression exercée sur le papier étant variable.

En savoir plus et documents

Plus d’information sur https://plateforme10.ch/www.mudac.ch

Haut de la page

Architecture Tournez votre écran pour voir la construction.
Maintenant
Maintenant
Maintenant
Maintenant
Maintenant