Vernissage de La Crocodile

Oeuvre de Xavier Veilhan et Olivier Mosset, lauréate du concours d'intervention artistique lié à PLATEFORME 10

SHARE

La Crocodile, sculpture en métal peint inspirée de la mythique locomotive éponyme, est le projet lauréat du concours d’intervention artistique « Art et architecture » lié à PLATEFORME 10 qui s’est tenu en 2017. Cette œuvre monumentale est née de l’association inédite des artistes Xavier Veilhan et Olivier Mosset.

Le vernissage de La Crocodile a eu lieu ce mardi 1er octobre 2019, en présence notamment des Conseillers d'Etat Cesla Amarelle et Pascal Broulis, ainsi que des artistes Xavier Veilhan et Olivier Mosset.

« La Crocodile originale est une locomotive suisse et uniquement suisse, très liée à l’imaginaire collectif du pays. L’oeuvre La Crocodile est la création d’une image par similarité avec un animal, qui est déjà dans l’appropriation populaire de l’objet, tout le monde en Suisse sait plus ou moins à quoi correspond l’appellation « Crocodile ». Le projet s’est fait de manière extrêmement rapide. Nous nous sommes tout de suite entendus sur l’image et le concept. Ensuite l’objet a été affiné et retravaillé pour une meilleure « efficacité visuelle », un peu comme un objet design ou automobile. La forme générique finale est devenue presque onirique, comme dessinée ou restituée.
Evidemment, nous avons gardé les proportions générales et l’occupation de l’espace du volume, mais certains éléments clés ont été modifiés : l’abaissement du toit du véhicule pour lui donner quelque chose de plus agressif, ou encore un chanfrein qui fait le tour de l’objet afin de lui donner à la fois plus de douceur et de solidité. Ensuite, nous avons simplifié la forme du train et de ses roues en les unifiant pour leur donner un aspect encore plus sériel et minimaliste.
L’idéal a été de générer un processus d’appropriation de cette œuvre issue de l’histoire des transports ferroviaires. L’un des buts de l’intervention est de donner une certaine autonomie à l’œuvre, afin qu’elle existe en elle-même tout en ayant une référence locale proche. Le site est déjà une ancienne gare et, dans le meilleur des cas, l’objet en devient indissociable. Il s’ancre pourtant dans un paradoxe, car il représente à la fois une dynamique, une puissance de traction – qui est dans l’idée positive et moderne – mais en même temps la réplique d’un objet qui est comme un rocher, géographique et géologique. Il joue ainsi avec l’ambiguïté de la représentation et de l’image presque fantomatique d’un objet du passé, mais c’est aussi un objet réel, affirmé, massif et impressionnant.
Concernant la couleur, il y a une dimension esthétique du fait que La Crocodile doit coexister avec un paysage, une architecture et un environnement spécifiques. Comme souvent dans notre travail, la couleur peut être complémentaire au sol ou au mur du bâtiment. Mais en fait nous sommes partis de la couleur d’origine, d’abord orange puis vert. Le vert choisi souligne un peu la dimension militaire : une couleur qui évoque une forme de solidité, puissante et calme. »

Olivier Mosset, Xavier Veilhan

Architektur Tournez votre écran pour voir la construction.
Jetzt
Jetzt
Jetzt
Jetzt
Jetzt

Diese Website verwendet Cookies, um Ihnen den bestmöglichen Service bieten zu können. Mit der weiteren Nutzung unserer Website stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu.
Wenn Sie mehr über unsere Datenschutzpolitik erfahren möchten, klicken Sie hier.